Pilule contraceptive & Endométriose : balance des bénéfices / risques

AprÚs avoir vu dans l'article précédent comment fonctionnent les différentes pilules contraceptives et pourquoi elles sont le traitement de premiÚre intention donné par les gynécologues en France pour l'endométriose, voyons maintenant quels sont réellement leurs bénéfices ainsi que leurs effets secondaires à court terme et risques à long terme. 
Nous précisons que c'est le traitement de premiÚre intention donné en France car ce n'est pas forcément le cas dans les autres pays qui abordent la maladie à travers les autres théories scientifiques.

Nota bene : Cet article n'est ni en faveur de la pilule, ni en défaveur. Son but est uniquement d'informer.
----------------------

Les bĂ©nĂ©fices des pilules contraceptives dans le cadre d’une endomĂ©triose

 pilule contraceptive endométriose

Si les pilules contraceptives sont indiquĂ©es en premiĂšre intention pour traiter l'endomĂ©triose, c’est parce qu’il s’agit d’un traitement moins invasif que le stĂ©rilet, ou encore la chirurgie, et plus facilement accessible que la mise sous mĂ©nopause artificielle.

La pilule permet l'accÚs à d'autres options de prises en charge de l'endométriose

Commençons par un aspect purement "administratif". Cela peut paraitre Ă©trange dit comme ça, mais en France, comme la pilule est le traitement de premiĂšre intention, si une patiente ne la prend pas et demande Ă  accĂ©der Ă  des opĂ©rations chirurgicales pour le traitement de son endomĂ©triose, ou bien Ă  une demande de prise en charge comme l'ALD, ces derniĂšres peuvent lui ĂȘtre refusĂ©es sous prĂ©texte qu'elle ne remplit pas les conditions qui sont entre autres de commencer par se soumettre au traitement de premiĂšre intention. En effet, on peut considĂ©rer que si elle ne prend la pilule, alors elle n'a pas pu valider le fait que la premiĂšre Ă©tape n'Ă©tait pas efficace, et ça ne lui permet donc pas d'accĂ©der aux autres options.

La pilule peut empĂȘcher l'Ă©volution de l'endomĂ©triose

Dans le cas d’une endomĂ©triose, ce mĂ©dicament Ă  base d’hormones s’avĂšre notamment ĂȘtre utile pour ses capacitĂ©s Ă  agir sur la fluctuation des hormones et sur les menstruations. 

L'endométriose étant une maladie hormono-dépendante, si ses cellules ne reçoivent plus de stimulation hormonale, elles resteront inactives. 

Le but d'agir sur la fluctuation des hormones est donc de permettre de freiner l’évolution de la maladie.

La pilule prise en continu bloque la survenue des rÚgles et éventuellement de ses douleurs associées

Une pilule contraceptive vise Ă  empĂȘcher la gestation, et ce, par diffĂ©rents moyens. Entre autres, elle agit sur l’endomĂštre en l’empĂȘchant de croĂźtre afin qu’il ne puisse pas ĂȘtre prĂȘt Ă  recevoir le fƓtus en cas de nidation. Dans cette optique, sans prolifĂ©ration et rĂ©gression de la paroi de l’utĂ©rus, il n’y a pas de rĂšgles.

Le but d'agir sur les menstruations est donc d'empĂȘcher la survenue des douleurs qui peuvent ĂȘtre extrĂȘmes pendant ces pĂ©riodes.

La pilule peut soulager les symptĂŽmes de l’endomĂ©triose, en endormant les lĂ©sions

Les divers symptĂŽmes causĂ©s par une endomĂ©triose sont entre autre liĂ©s au saignement des lĂ©sions endomĂ©triosiques implantĂ©es sur les tissus et organes touchĂ©s par la maladie. Ils subissent le mĂȘme phĂ©nomĂšne que les rĂšgles, mais le sang ne s’écoule pas. Une rĂ©action inflammatoire s’ensuit donc et attise les divers symptĂŽmes de l'endomĂ©triose.

De plus, la vie des cellules endomĂ©triosiques se rĂ©sumant Ă  se dĂ©velopper puis Ă  rĂ©gresser au cours d’un cycle menstruel, si ce cycle est interrompu en agissant sur les hormones, ces cellules ectopiques (qui ne sont pas Ă  leur place) deviendront Ă©galement quiescentes (en repos, arrĂȘtĂ©es dans leur dĂ©veloppement).

Le but est donc aussi d'"endormir" les lésions déjà actives à divers endroits dans le corps.

La pilule contraceptive peut prĂ©venir les rĂ©cidives Ă  la suite d’une opĂ©ration de l’endomĂ©triose

Le recours Ă  la chirurgie est parfois utile pour remĂ©dier Ă  l’endomĂ©triose notamment dans le traitement de l’infertilitĂ© relative Ă  cette pathologie. Une intervention chirurgicale peut Ă©galement s’avĂ©rer utile dans le cadre d’un kyste ovarien. Parfois, certaines patientes font recours Ă  de lourdes opĂ©rations Ă  l’instar de l’hystĂ©rectomie (ablation de l’utĂ©rus) pour se dĂ©faire dĂ©finitivement de cette maladie gynĂ©cologique.
Étant donnĂ© que, dans ce genre d’affection, le risque de rĂ©cidive est relativement important, il convient de s’en prĂ©munir grĂące Ă  un
traitement hormonal en post-opĂ©ratoire. En effet, les pilules contraceptives sont souvent utilisĂ©es comme traitement d’appoint Ă  une intervention chirurgicale pour une endomĂ©triose.

La pilule est un traitement moins invasif et plus accessible que le stérilet, la ménopause artificielle ou la chirurgie

Outre les mĂ©dicaments hormonaux, les autres alternatives pour le traitement d’une endomĂ©triose sont la pose de stĂ©rilet Minera ou Jaydess, la mise sous mĂ©nopause artificielle et la chirurgie pour enlever les lĂ©sions d'endomĂ©triose.
La pilule contraceptive est une solution moins invasive, plus conservatrice et également moins coûteuse que ces autres solutions médicales.

Les effets des pilules contraceptives peuvent ĂȘtre rĂ©versibles

Les actions des pilules contraceptives restent temporaires. Elles cessent gĂ©nĂ©ralement dĂšs que la patiente ne prend plus les comprimĂ©s. Cette propriĂ©tĂ© est particuliĂšrement intĂ©ressante pour une jeune femme atteinte de l’endomĂ©triose qui envisage de tomber enceinte.

----------------------

Quels sont les inconvĂ©nients des pilules contraceptives  ?

Comme tout médicament chimique, les pilules contraceptives peuvent avoir des effets indésirables. A noter que ces effets indésirables peuvent varier selon s'il s'agit d'une pilule oestro-progestative ou progestative. Ils peuvent tout aussi bien varier selon la marque de la pilule. Il est donc essentiel d'en parler avec votre gynécologue et de procéder à des analyses de sang et un examen assidu de vos antécédents médicaux dans la famille notamment avant de faire le choix d'une pilule.

La pilule progestative favorise l’acnĂ©

La pilule progestative seule peut favoriser l’apparition des boutons c’est pourquoi elle est contre-indiquĂ©e chez certaines femmes. En effet, le progestatif prĂ©sent dans le comprimĂ© possĂšde une propriĂ©tĂ© similaire Ă  celle de l’hormone mĂąle. Ce dernier encourage la production du sĂ©bum (graisse qui protĂšge la peau et qui est responsable de la formation d’acnĂ© si elle est en excĂšs). Ainsi, ce mĂ©dicament n’est pas conseillĂ© chez une femme qui souffre dĂ©jĂ  d’un problĂšme de bouton. Une pilule combinĂ©e serait l’idĂ©al, car l’ƓstrogĂšne est recommandĂ© contre l’acnĂ©. 

La pilule progestative pourrait porter atteinte à la libido

Beaucoup de personnes ont tendance Ă  penser que les pilules contraceptives diminuent l’envie sexuelle. Pourtant, il n’existe pas suffisamment d’étude pour confirmer cela. Toutefois, la pilule progestative seule est en mesure de causer une sĂ©cheresse au niveau du vagin ce qui pourrait rendre l’acte sexuel dĂ©sagrĂ©able, voire douloureux. Cela peut expliquer que la femme soit rĂ©ticente Ă  l’idĂ©e d’avoir des rapports intimes avec son partenaire.

Irritabilité chez la patiente 

Il est possible que la pilule, particuliĂšrement progestative, entraine des troubles au sein du comportement de la patiente. Elle peut devenir plus irritable que d’habitude et prĂ©senter des sautes d’humeur frĂ©quentes. Les comprimĂ©s agissent parfois sur la sĂ©crĂ©tion de l’adrĂ©naline ou de la sĂ©rotonine. Ce sont toutes les deux des hormones impliquĂ©es dans la rĂ©gulation du comportement et du bien-ĂȘtre

Assombrissement du visage

Dans certains cas, la pilule contraceptive peut causer des taches sur le visage chez certaines femmes. Changez la nature du comprimĂ© ne rĂ©sout pas ce problĂšme. Il convient d’en parler avec son mĂ©decin traitant afin de trouver une solution adĂ©quate.

Douleur au niveau des seins

Une patiente qui prend la pilule contraceptive peut aussi ressentir une raideur, une hypersensibilitĂ© ou mĂȘme une douleur au niveau de l’un ou de ses deux seins. Ces effets indĂ©sirables se rĂ©sorbent souvent spontanĂ©ment aprĂšs quelques mois. S’ils sont particuliĂšrement gĂȘnants, il convient de changer la nature du comprimĂ© en diminuant la dose d’ƓstrogĂšnes pour les pilules oestro-progestatives.

Nausées et vomissements

Ce sont les effets indĂ©sirables de la pilule contraceptive les plus frĂ©quents. Ils apparaissent gĂ©nĂ©ralement au cours des premiers mois et s’estompent avec le temps. Ces dĂ©sagrĂ©ments sont notamment liĂ©s au fait que le corps n’est pas encore habituĂ© aux nouvelles conditions imposĂ©es par le traitement hormonal.

Prise de poids

De nombreuses femmes sont rĂ©ticentes Ă  l’idĂ©e de prendre la pilule sous prĂ©texte qu’elle fait grossir. En rĂ©alitĂ©, il est prouvĂ© que la prise de poids n’a pas de relation directe avec la pilule. Toutefois, particuliĂšrement la pilule oestro-progestative dĂ©clenche un important appĂ©tit chez certaines femmes. Il est donc recommandĂ© de suivre un rĂ©gime Ă©quilibrĂ© afin de remĂ©dier Ă  ce problĂšme. Si la patiente ressent une forte envie de manger et remarque une prise de poids consĂ©quente, il est recommandĂ© de consulter un mĂ©decin afin de revoir son traitement.

La pilule oestro-progestative peut provoquer des migraines et des céphalées

Les migraines et les cĂ©phalĂ©es sont plus frĂ©quentes chez les patientes de plus de 35 ans. Dans tous les cas, il faut toujours consulter son gynĂ©cologue au cas oĂč les symptĂŽmes dĂ©sagrĂ©ables persistent et deviennent gĂȘnants.

Quels sont les risques sur le long terme de la pilule contraceptive ?

Traiter l’endomĂ©triose grĂące aux pilules contraceptives exige de prendre des mĂ©dicaments pendant une pĂ©riode relativement longue. Il convient donc de surveiller de prĂšs les risques sur le long terme. A noter qu'ils peuvent varier selon s'il s'agit d'une pilule oestro-progestative ou progestative.

Risque d’infarctus cardiaque ou d’AVC des pilules oestro-progestatives

Avec le temps, la contraception orale augmente le risque de maladie cardio-vasculaire Ă  l’instar de l’infarctus cardiaque ou l’accident vasculaire cĂ©rĂ©bral. Le risque est d’autant plus Ă©levĂ© si la patiente prĂ©sente des facteurs de risque comme le diabĂšte, l’hypertension artĂ©rielle, l’obĂ©sitĂ©, le tabac (Ă  noter qu'il faut prĂ©fĂ©rer une pilule progestative en cas de tabagisme)
 Au-delĂ  de 35 ans, la prise de comprimĂ© oestro-progestatif est de plus en plus risquĂ©e pour une femme.

Risque de thrombose veineuse des pilules oestro-progestatives

Le risque de thrombophlĂ©bite sur le long cours est plutĂŽt liĂ© Ă  un terrain particulier. En effet, cela arrive notamment chez les femmes qui prĂ©sentent dĂ©jĂ  un problĂšme de coagulation ou qui rĂ©unissent les conditions favorisant cette pathologie (allaitement prolongĂ©, opĂ©ration chirurgicale
). En tout cas, il est toujours recommandĂ© de ne pas manquer les visites de contrĂŽle chez le gynĂ©cologue pour avoir un Ɠil sur l’évolution de son Ă©tat de santĂ©.

La pilule contraceptive augmente le risque de cancer

Les contraceptions orales risquent de favoriser l’apparition de certains cancers si elle est prise pendant une longue durĂ©e. En effet, le risque de cancer du col de l’utĂ©rus est augmentĂ© d’oĂč l’intĂ©rĂȘt de pratiquer un frottis rĂ©guliĂšrement pour le dĂ©pister Ă  temps. Le risque de cancer du sein et du foie augmente aussi faiblement lors d’une prise sur le long terme de contraception orale. Cependant, il faut savoir que ce traitement contre l’endomĂ©triose permet aussi de prĂ©venir certains types de cancers Ă  savoir le cancer de l’endomĂštre et celui de l’ovaire.

La pilule macroprogestative augmente le risque de méningiomes

A ne pas confondre avec la pilule microprogestative (moins dosée), la pilule macroprogestative (Lutenyl, Lutéran, Surgestone, Androcur) augmente le risque de méningiomes : ces tumeurs cérébrales qui touchent majoritairement les femmes. 

Des informations qui peuvent faire peur mais doivent ĂȘtre nuancĂ©es

  • Le risque de cancer reste trĂšs faible : environ 6 Ă  8 pour 10 000 femmes par an.
  • Le risque est maximal pendant les premiers mois de la prise de pilule mais il diminue avec le temps.
  • Si la patiente prend la pilule pour la premiĂšre fois, certains organismes officiels de santĂ© publique recommandent de prescrire les pilules de 2Ăšme gĂ©nĂ©ration en premiĂšre intention et de rĂ©server les pilules des derniĂšres gĂ©nĂ©rations en cas d’intolĂ©rance : comprendre que selon vos antĂ©cĂ©dents et prĂ©dispositions mĂ©dicales, le type de pilule prescrite sera adaptĂ©e afin de limiter les risques. 
  • Une femme court plus de risques d’accident thromboembolique veineux lors d’une grossesse ou dans les semaines qui suivent un accouchement qu’en utilisant une pilule de derniĂšre gĂ©nĂ©ration.
  • Les risques d’accident artĂ©riel, comme un AVC ou un infarctus du myocarde, sont les mĂȘmes quelle que soit la gĂ©nĂ©ration de la pilule oestro-progestative. Ils augmentent si l’on fume, si l’on est en surpoids ou avec certaines maladies comme le diabĂšte. Par contre, le risque est plus Ă©levĂ© avec les pilules contenant de hautes doses d’éthinylestradiol (particuliĂšrement chez les pilules de premiĂšre gĂ©nĂ©ration).
  • Le rapport entre les bĂ©nĂ©fices et les risques de toutes les pilules oestro-progestatives reste positif chez les femmes ne prĂ©sentant pas de contre-indications.

Pour finir, il est important de rappeler qu’il n’existe pas de traitement radical pour l’endomĂ©triose. La pilule contraceptive est la plus utilisĂ©e notamment parce que le rapport bĂ©nĂ©fice-risque est, du point de vue des mĂ©decins, plus avantageux pour la patiente. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est important de consulter son gynĂ©cologue au plus vite au cas oĂč des signes dĂ©sagrĂ©ables apparaissent.

 

Sources : Gynandco ; Futura-sciences ; News-medical ; revue Genesis ; Vidal

----------------------
N.B : Chaque cas d'endométriose étant différent, cet article, comme les autres, offre des pistes à explorer, qui seront différentes pour toutes les femmes. 
Il ne vient en aucun cas substituer un avis médical.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent ĂȘtre approvĂ©s avant d'ĂȘtre affichĂ©s