TEMOIGNAGES : Endométriose & relations de couple (2)

L'endométriose est une maladie féminine mais aussi de couple, et le partenaire à son rôle à jouer pour aller mieux avec la maladie. Découvrez les témoignages sur le sujet des femmes atteintes d'endométriose.

Vos témoignages

"Il n’en parlait jamais, ne me posait aucune question et n’avait pas l’air de comprendre l’importance de la chose."

Violette

"Mon partenaire n’a pas vraiment réagi, je pense qu’il a beaucoup intériorisé. Il a toutefois été à l’écoute de mes ressentis.

Je me suis sentie soutenue, mais peu comprise. Il n’en parlait jamais, ne me posait aucune question et n’avait pas l’air de comprendre l’importance de la chose. J’avais l’impression qu’il minimisait beaucoup car mes maux sont invisibles, quand j’ai des crises il n’est jamais là.

Depuis que j’ai de l'endométriose, je n’ai plus aucune libido. Cela a bousillé ma relation avec mon corps qui était en pleine reconstruction car je fais déjà du vaginisme. Ce fut la goutte d’eau. Je prends un traitement qui m’enlève toute envie de faire l’amour.

Nous n’abordons pas la question des enfants car encore jeunes, et parce que c’est un peu tabou depuis le diagnostic."

"Il m'a poussée à aller dans la voie que j'ai choisi pour me soulager et aider les autres à se soulager à savoir la pratique de la naturopathie."

Ingrid

"À la base mon futur mari (oui on va bientôt se marier 🥰) était mon ami donc il savait tout de la façon dont je gérais la maladie. Il m'a choisi tout en connaissant les inconvénients et les contraintes, il est un soutien au quotidien.

Mon chéri est une vraie bénédiction lorsque nous étions encore amis il m'a poussée à aller dans la voie que j'ai choisi pour me soulager et aider les autres à se soulager à savoir la pratique de la naturopathie, il me soutient dans mes études, dans mon changement d'alimentation, me soutiens moralement quand il y'a des petits bas...

Concernant les relations sexuelles, je ne pourrai vous répondre qu'après le mariage ☺

Inconsciemment je crois que j'ai refusé l'idée de la grossesse depuis quelques années, moi qui étais en admiration devant les femmes enceintes, je ressentais moins de plaisir à être en présence d'enfants mais j'ai réalisé après discussion avec mon fiancé des peurs s'étaient installées depuis que j'avais été diagnostiquée.
Peur de la fausse couche, peur de décevoir, peur de ne pas être la femme qui donnera la vie et lui offrira cette famille qu'il souhaite. Il a su me rassurer, me faire reprendre foi et confiance.

Aujourd'hui, ensemble on avance sereinement, je ne vais pas ajouter de peurs à l'endométriose car ça n'arrangera rien, on avance avec la foi, et l'espoir et en ayant la conviction que le meilleur nous arrivera."
 

"J'ai eu deux partenaires : le premier se mettait en colère quand j'avais mal (...) je vis maintenant avec un autre homme qui se lève la nuit pour me chercher mes médicaments, une bouillotte..."

Nolwenn

"Pour ma part j'ai eu deux partenaires et leurs réactions ont été littéralement opposées.
Le premier a très mal réagi et me reprochait de ne pas faire assez pour guérir. Il se mettait en colère quand j'avais mal si bien que j'évitais de le voir quand j'avais mes règles.
Je vis maintenant avec un autre homme qui me soutient à 100%. Il se lève la nuit pour me chercher mes médicaments, une bouillotte, une infusion ou tout ce qui serait susceptible d'apaiser mes douleurs.

Je me sens comprise et soutenue par mon conjoint qui est toujours patient et aux petits soins.

Il m'arrive d'avoir mal pendant les rapports mais ça n'impacte pas vraiment notre relation. Si j'ai mal on s'arrête et on sort la trousse à pharmacie. :-)

Pour l'instant nous n'avons jamais abordé le désir d'enfants mais je suis inquiète de ne pas réussir à en avoir dans le futur. C'est une peur que je n'ai pas encore partagé avec mon partenaire."
 

"Il m'a aidé à accueillir la nouvelle moi qui ai eu beaucoup de mal à l'accepter."

Maïwenn

"A l'annonce de l'endométriose, mon partenaire a été soulagé que l'on mette des mots sur mes maux. Il m'a aidé à accueillir la nouvelle moi qui ai eu beaucoup de mal à l'accepter.

Je me sens absolument soutenue par lui. Il a toujours été là et est toujours là aujourd'hui. Même s'il ne comprends pas ma douleur, il est d'un soutien inconditionnel

L'endométriose a affecté ma vie sexuelle à cause des douleurs, j'appréhendais tellement chaque relation intime que j'avais des douleurs rien qu'à penser à l'acte sexuel. Maintenant ça va mieux car mon partenaire m'aide énormément et respecte ce que je ressens.

Pour l'instant avoir un enfant n'est pas à l'ordre du jour. Mais on est conscients qu'on aura potentiellement des difficultés à avoir un enfant suite à un test de fertilité révélant la fertilité d'une femme de 45 ans (à 20 ans). On essaie de ne pas y penser pour le moment pour ne pas se miner le moral." 

"Pendant les crises douloureuses il m’aide à visualiser, me préparer une bouillotte chaude et prend le relai à la maison pour s’occuper de tout."

Mégane

"Mon conjoint actuel a très bien réagi à l’annonce de l’endométriose je lui ai dis tout au début de notre relation et il a été très curieux de savoir ce que c’était et en quoi ça consistait.

Pour moi il est parfait, il m’accompagne au mieux, est curieux de savoir comment on peut améliorer le quotidien pour éviter les crises inflammatoires. Et pendant les crises douloureuses il m’aide à visualiser, me préparer une bouillotte chaude et prend le relai à la maison pour s’occuper de tout. Lorsque je suis épuisée il me dit de me reposer et de prendre soin de moi, que le reste peut attendre.

L’endométriose impacte notre vie sexuelle car je suis atteinte de dyspareunie mais on communique et on change de position si les douleurs ne permettent pas ou alors on s’abstient si une crise inflammatoire est présente ailleurs ce qui augmente mes douleurs. Et il est à l’écoute et comprend ça.

Le désir d’enfant pour nous et très présent mais dans de bonnes conditions. On se renseigne et on se fait accompagner par différents spécialistes pour préparer cette grossesse avant de lancer le projet bébé pour être plus serein. Je suis anxieuse à l’idée de cette grossesse et des complications possibles à cause de l’endométriose."

"Je souffre lors des rapports sexuels, également de baisse de libido. Ce qui a engendré de nombreuses disputes puis une séparation avec mon ex mari. (...) Aujourd'hui, mon conjoint est bienveillant, patient, protecteur."

Virginie

"Mon conjoint a été très rassurant lors du diagnostic. Il est toujours très bienveillant, patient, protecteur parfois trop. Malheureusement, mon ex mari n'avait pas mesuré l'ampleur de mes douleurs et troubles ce qui a causé beaucoup de conflits.

Je ne me sens pas toujours comprise puisque j'ai tendance à m'isoler et cacher les symptômes de la maladie... mais si je m'ouvre oui, je me sens complètement soutenue par mon conjoint.

Malheureusement, l'endométriose impacte négativement nos relations sexuelles. 
Je souffre depuis longtemps lors des rapports sexuels, également de baisse de libido. Ce qui a engendré de nombreuses disputes puis une séparation avec mon ex mari.
Aujourd'hui, alors que nous sommes un "jeune couple" c'est douloureux moralement. Mon conjoint ne me reproche rien il est très patient et s'adapte ou se contente de ce que je peux lui offrir...pour ma part, je culpabilise beaucoup.

La maladie ne m'a pas empêchée d'avoir 2 jolies petites filles par contre j'ai subi 2 fausses couches très douloureuses et des hémorragies, de la délivrance pour les 2 accouchements."

 

-------------------------
Tous les mois, nous donnons la parole aux femmes sur des sujets autour de l'endométriose.
Le but : libérer la parole, et surtout apporter de l'information et de l'échange au sein de la communauté. 

N'hésite pas à participer pour le sujet du mois prochain !
L'appel à témoins et l'indication de la procédure de participation se passent sur notre compte Instagram @lelabdelendo.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés