Troubles sexuels, dyspareunie & Endométriose

Par Sophie Cosatti - Sophrologue

A cause des douleurs et dérèglements qu'elle occasionne, l'endométriose peut causer des troubles sexuels, avec entre autres de la dyspareunie : douleurs pendant les rapports. Il existe des solutions pour avoir moins mal pendant les rapports, comme la sophrologie qui peut aider à se réapproprier son corps et apprivoiser sa douleur.

Comment la sophrologie peut aider à traiter les troubles sexuels liés à l'endométriose ?

troubles sexuels dyspareunie endométriose

Les femmes atteintes d’endométriose vivent souvent une sexualité difficile. Cet aspect est peu abordé par les médecins et les femmes elles-mêmes. Une prise en charge est rarement proposée.

Quels sont les facteurs liés aux troubles de la sexualité pour les femmes atteintes d’endométriose ?

Les douleurs pendant les rapports et les traitements hormonaux sont souvent à l’origine de leurs difficultés.

La dyspareunie (douleurs pendant les rapports sexuels) est un des symptômes récurrents de l’endométriose. 

Les femmes décrivent 3 types de  douleurs différentes :

Douleur à l’intromission (ou superficielle) : elle peut être due à une contraction involontaire liée à l’appréhension de la douleur, une sécheresse, une lésion vulvaire ou une muqueuse fragilisée et sensibilisée par le traitement hormonal. 

Douleur profonde : elle est souvent liée à des atteintes en arrière, notamment du cul-de-sac de Douglas, des ligaments utéro-sacrés ou du rectum et est aggravée en fonction des positions.

Douleur diffuse : liée à l’inflammation, aux adhérences et aux contractions utérines lors de douleurs post rapports (parfois accompagnées de saignements).

En fonction des femmes, les traitements hormonaux peuvent également engendrer une perte de désir sexuel et d’excitation (baisse de la libido et diminution de la lubrification vaginale).

L’ensemble de ces facteurs vont favoriser des réactions en chaines :

La douleur entraine la diminution du désir, qui génère une diminution de l’excitation, traduite par une sécheresse vaginale et éventuellement une contraction de l’orifice vaginal (pouvant rendre la pénétration impossible) qui favorisent la douleur.

Partager vos difficultés avec votre partenaire est essentiel pour pouvoir adapter votre sexualité et trouver ce qui vous fait plaisir.

Un sexologue peut également vous aider à comprendre à quoi sont liées vos douleurs, ses causes physiologiques, à engager la conversation dans le couple et à indiquer quelles pratiques peuvent être testées pour retrouver une sexualité épanouie.

Quelles solutions peut vous apporter la sophrologie si vous souffrez de troubles sexuels liés à l'endométriose ?

troubles sexuels dyspareunie endométriose

La sophrologie permet de travailler sur la douleur, le désir et l’excitation sexuelle. La thérapie se déroule généralement en séances individuelles.

L’accompagnement débute par une phase de libération de vos émotions négatives, responsables de vos appréhensions. La peur, l’anxiété, la culpabilité sont des émotions fréquemment ressenties par les femmes souffrant de troubles de la sexualité.

En cas de douleurs, un travail est engagé pour modifier les souvenirs douloureux et les remplacer par des sensations agréables, par exemple la détente et le relâchement. La pénétration peut devenir une phobie dans certains cas très douloureux. Il est parfois nécessaire de travailler aussi sur le lâcher-prise et la confiance en soi.

Un travail sur les souvenirs sensoriels est effectué par la suite pour vous permettre de revivre mentalement les sensations de désir, d’excitation et de plaisir sexuel.

Le fait de revivre mentalement ces moments permettra de réactiver votre mémoire de souvenirs plaisants. Ils définiront une nouvelle réponse automatique de votre corps qui favorisera le désir et l’excitation sexuelle.

Cette prise en charge implique d’entrer dans votre intimité. Elle nécessite une alliance solide entre vous et le sophrologue pour vous permettre d’accueillir avec bienveillance vos sensations et ressentis.

La sophrologie est une pratique non tactile, qui utilise la respiration, les mouvements doux et la visualisation positive.

Un des principes de base est l’intégration du schéma corporel. 

Le schéma corporel regroupe la forme du corps, ses mouvements, ses sensations, ses émotions et notre propre représentation de notre corps. L’intégration du schéma corporel correspond à une représentation réaliste de son corps et de ses limites ; il passe par l’écoute des ressentis corporels et permet de vivre en harmonie avec son corps.

 

Sources : https://www.revmed.ch/RMS/2019/RMS-N-668/Les-dyspareunies-chez-les-patientes-atteintes-d-endometriose


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés